Chers amis, aujourd’hui, jamie vous présente Nicolas Charlotte, Responsable de la restauration au Saint James Paris depuis décembre dernier.

Nicolas Charlotte, Responsable restauration du Saint James Paris

jamie : En quoi consistent vos fonctions ?

Nicolas Charlotte : J’encadre une équipe de 15 personnes, réparties au sein du restaurant, du bar, room service et dans les salons de l’hôtel. Je suis le garant du bon fonctionnement de ces services et fédère les équipes autour de notre objectif commun : satisfaire nos clients au maximum. Mon équipe et moi-même, sommes soucieux de personnaliser et améliorer quotidiennement le service proposé aux fidèles membres de notre Club.
Je travaille également en étroite collaboration avec le Chef  des cuisines, Cyrille Robert. En contact permanent avec notre clientèle, je suis en quelque sorte « son porte parole » en salle  bien que sa cuisine parle d’elle-même. Grâce à sa connaissance du Saint James, et son savoir-faire reconnu, il me transmet de précieuses informations sur son travail. Une fois les clients attablés, reste à offrir le bon conseil du sommelier !

j : Votre cursus en quelques mots ? Pourquoi le Saint James Paris?

N.C. : Après des études en école hôtelière, j’ai débuté ma carrière dans un hôtel de luxe du 1er arrondissement de Paris (de 1998 à 2002), puis j’ai rejoint un grand groupe de restauration, que j’ai quitté fin 2010 pour rejoindre le St James. Au sein de ce groupe, j’ai notamment travaillé pour les restaurants du musée du Quai Branly et du musée du Louvre.
Entre temps, je suis parti pour une année en voyage à l’autre bout du monde : 9 mois de périple en Australie et Nouvelle-Zélande, puis 3 mois à travers l’Asie du Sud-est. Ce fut une belle année ponctuée de découvertes, d’aventures et d’adrénaline !
Rejoindre l’équipe du Saint James et participer à cet ambitieux projet de rénovation de l’établissement a été moteur dans ma décision d’intégrer une des plus belles adresses parisiennes. Orchestrés par Bambi Sloan, la décoratrice chargée du projet de rénovation, les travaux redonnent un nouveau souffle à ce lieu unique. Un cadre de travail idéal où les enjeux de développement se révèlent être un véritable challenge pour moi !

j : Quelle est ou quelle sera votre plus belle réalisation pour le service des membres ?

N.C. : La culture du « OUI » au sein de mon équipe ! Toutes les demandes des clients et des membres du Club doivent être satisfaites, tous les problèmes résolus. C’est un leitmotiv pour moi !

j : Si le Saint James était une chanson ?

N.C. : « Paradise » de Sade. Calme, douceur, sérénité… ce sont les sentiments que l’on éprouve en découvrant ce lieu. Les équipes sont accueillantes, généreuses et à l’écoute. Aussi bien pour les nouveaux collaborateurs qui rejoignent le Saint James (comme cela a été le cas, pour moi), que pour les clients que nous recevons chaque jour.

j : Votre devise ?

N.C. : « Les voyages sont la partie frivole de la vie des gens sérieux, et la partie sérieuse des gens frivoles. » de Anne Sophie Swetchine. Nous avons la chance de travailler dans un environnement où les clients voyagent à nous…, c’est aussi pour cela que j’ai choisi d’évoluer dans cette profession.
Quant à choisir sérieux ou frivole, une poignée de l’un, une pincée de l’autre, et c’est selon moi, la recette idéale !