L’echo des concierges

01avr

A faire en Avril. A vos tablettes !

Ecrit par james, le 01 avril dans la catégorie L'echo des concierges, 0 commentaire

Expositions

Le Musée du Quai Branly met à l’honneur Les Indiens des Plaines. L’exposition met en lumière l’esthétisme de ce peuple et la continuité de son art du 16ème au 20ème siècles  malgré les bouleversements culturels et politiques de la période. En témoignent les 140 objets et œuvres présentés, peintures, dessins, sculptures, broderies, mais aussi parures de plumes, costumes… Du 8 avril au 20 juillet.

Revivez les heures les plus fastes de Paris au Petit Palais avec Paris 1900, la Ville Spectacle ! A l’heure où la ville accueille l’Exposition Universelle pour célébrer le 20ème siècle, le monde entier a les yeux tournés vers la capitale française, cité du luxe et de l’art de vivre. Peintures, objets d’art, costumes, affiches, photos, films, meubles, bijoux… L’exposition vous plonge dans le Paris de la Belle Epoque. Du 2 avril au 17 août.

Opéra

L’Opéra Bastille accueille  La Flûte Enchantée, œuvre ultime de Mozart. Cette fable populaire raconte l’histoire d’un homme parti délivrer sa belle des griffes d’un mage tyrannique. Conte merveilleux et comédie populaire à la fois, ce chef d’œuvre est considéré comme le testament lyrique de Mozart. Jusqu’au 15 avril.

Restaurants

Nouveau restaurant en lieu et place du Passiflore, à quelques pas du Saint James Paris : Le Jérémie. Son Chef, passé par Le Violon d’Ingres, Le Louis XV et Le Carré des Feuillants propose une cuisine de marché raffinée : Ravioles de homard, Saint Jacques et orzotto aux courgettes, Big Burger de Jérémie, Mille-feuilles à la vanille… Bons vins à prix abordables. Compter 50 à 70 Euro. Fermé samedi midi et dimanche. 33 rue de Longchamp, 16ème.

Dans un décor Shangaï années 30, retrouvez la Chef Thiou (qui a quitté le restaurant éponyme) au Mary Goodnight, anciennement Tsé. Vous y dégusterez une excellente cuisine thaï : Salade de poulet au lait de coco et galanga, Pad thaï de crevettes aux nouilles fines, Tigre qui Pleure (dont elle avait lancé la mode aux Bains Douches). Le tout dans une ambiance branchée. Compter 60 à 90 Euro. Ouvert tous les jours, brunch le dimanche et DJ les vendredi et samedi. 78, rue d’Auteuil, 16ème.


04mar

A ne pas rater à Paris en Mars !

Ecrit par james, le 04 mars dans la catégorie L'echo des concierges, 0 commentaire

Expositions
Les amateurs d’architecture et de dessin apprécieront l’exposition « Peupler les cieux » au Musée du Louvre. De la conception à l’exécution des plafonds, le dessin joue un rôle central, ce qui a inspiré plusieurs artistes et peintres français, de Simon Vouet aux élèves de Charles Le Brun. Explications tout au long de l’exposition et présentations d’œuvres d’art telles que le Palais Mazarin, le Palais du Louvre, et même les Tuileries. Jusqu’au 19 mai.

Quelles forces vous habitent ? C’est le thème de « Star Wars Identité », une exposition interactive dédiée à la saga de George Lucas. Celle-ci propose, en plus de découvrir 200 costumes et pièces originales, d’explorer notre personnalité à travers une aventure animée inédite. A la Cité du Cinéma, jusqu’au 30 juin.

Ballet
Le Palais Garnier propose une combinaison de ballets contemporains, créés par deux pionnières de la danse moderne : « Mademoiselle Julie » de Birgit Cullberg et « Fall River Legend » d’Agnès De Mille. L’engagement du corps et la passion de leurs personnages torturés font de cette composition un moment tragique, saisissant et profondément théâtral. « Cullberg / De Mille », jusqu’au 13 mars.

Restaurants
Véritable événement pour ce début d’année 2014, la sortie du Guide Rouge ! Cette année encore de nombreuses étoiles Michelin ont été décernées à des restaurants parisiens. Voici notre sélection :

Commençons bien sûr par notre Chef Virginie Basselot, qui s’est vue décerner sa première étoile grâce à sa cuisine savoureuse, aérienne et bourgeoise. Elle a réussi ce challenge avec toute sa brigade et accompagnée en salle par le très beau service de Nicolas, David, de leurs maîtres d’hôtels et de leur équipe. Bravo à eux !

Jin (1er) avec le Chef Taku, pour sa cuisine japonaise fraîcheur.

Le Septime (11ème), le néo-bistrot parisien le plus tendance du moment, maîtrisé par le Chef Bertrand Grébaut.

Goust (2ème), une création d’Enrico Bernardo élu meilleur sommelier du monde avec le Chef José Manuel Miguel et ses inspirations espagnoles.

Enfin, 2 étoiles Michelin ont été décernées à Akrame (16ème) et son Chef Akrame Benallal pour ses superbes créations simples et inventives.


01jan

Janvier à Paris – à ne pas manquer

Ecrit par james, le 01 janvier dans la catégorie L'echo des concierges, 0 commentaire

Expositions
Jamais une exposition de cette importance n’avait été consacrée à la maison Cartier, le « joaillier des rois et roi des joailliers ». Plus de 600 bijoux, montres, pendules, création d’accessoires et la célèbre panthère – emblème de la marque – prennent place dans le Salon d’Honneur du Grand Palais pour représenter l’histoire de cette grande maison, créateur de chefs d’œuvre éclatants. Jusqu’au 16 février.

Découvrir comment la garde-robe de l’homme actuel se crée, c’est le thème de l’exposition photographique  « Au Masculin ! » qui a lieu en ce moment à la Cité de la Mode et du Design. Comment les standards d’hier dictent-ils les tendances de demain ? A quel point des styles qu’on pensait oubliés reviennent-ils dans nos dressings ? Prolongations jusqu’à la Journée de la Femme, le 8 mars 2014 !

Spectacle
Elégantes, belles et sophistiquées, ce sont les « Mugler Follies » ! Après le monde de la mode, le grand couturier prend un virage détonnant : celui du cabaret. Installé dans une salle de théâtre Art déco mythique, Thierry Mugler revisite la revue avec un show érotique et stylé. Jusqu’au 28 février.

Restaurants
Voici quelques idées gourmandes selon le Palmarès du Figaroscope :

Catégorie « le meilleur bientôt 3 étoiles » : Le Meurice avec Alain Ducasse aux commandes. Très grande cuisine servie dans une sublime salle à manger. 228 rue de Rivoli, Paris 1er.

Catégorie « meilleur japonais » : Okuda par Toru Okuda, star de la cuisine nippone qui a planté ses couteaux à Paris. Adresse hors du temps aux rituels japonais ultra codifiés. Compter 250€ le menu soir. 7 rue